Le plaisir de manger

S’ils provoquent des déséquilibres en eux-mêmes, les régimes sont aussi une contrainte pour l’organisme. Qui dit « contrainte », dit « réaction de protection » : les gestes sont plus mesurés, l’activité musculaire moins intense, la dépendance énergétique plus faible. Une situation bien paradoxale ! Plus que des changements brutaux, nous privilégions la méthode du…